The low cost road 66

une discussion entre Capt'n HD (alias Jean-Paul) et Tintin (alias (Tintin)

Capt’n HD - Chacun connait la mythique Route 66 aux USA surnommée la Mother Road. Née en 1926 elle reliait Chicago à Santa Monica. Beaucoup ignorent que sa mère, la Grand’mother-Road donc, est d’origine de chez nous. Née un siècle plus tôt en 1825, elle œuvrait entre Alsace et Champagne, de Bar-le Duc à Bâle, aujourd’hui la petite vieille quelque peu rabougrie coule des jours paisible entre Mulhouse et Remiremont. Tu as donc décidé de lui rendre une petite visite.

Tintin - Yes Hopla nous aussi nous avons notre Route 66 et comme dirait Big Nose " je suis content sur la route 66 avec ma Harley Davidson à Bischwiller les Thann ".
Ouais, alors la nôtre elle traverse l’Alsace sud « d’Est en Ouest » pour terminer dans les Vosges je crois, bon moi je n’ai jamais été balèze en géographie hahha (photo CRW-5000.JPG)
Ach j’ai oublié de dire aussi qu'elle commence à Bâle et s’arrête à Remiremont quoi hein ! Ben la route quoi ?

Capt’n HD – Donc, nul besoin de spécialiste en voyages motorisés, pas de frais d’avion, et on roule avec sa propre moto. Une impulsion de ta part, un petit mot, une invit. sur le blog du Kabul Chapter, et c’est parti. .. .

Tintin – Yes c’est ça. Nous, nous n’avons pas de hein mais un hopla donc hopla reconnaissance d’itinéraire et dans la foulée confection d’un road book «que personne ne lira de toutes façons» Tous ces préparatifs ont été fait pratiquement la veille, « Pourquoi que personne me croit ????? »
Pour m’aider dans cette affaire eh bien Cent Visages, l’Ancêtre et David.

Capt’n HD – Ce run a attiré beaucoup de monde. Ceux du Kabul Chapter bien sûr, j’ai vu des plaques suisses et allemandes, les couleurs du Bodensee Chapter. Je ne citerai pas tous les autres Chapters présents de crainte d’en oublier !

Tintin – C’est ça, faut vexer personne. Donc à cet effet j’ai décidé de faire découvrir la N66 à mon Chapter (le Bodensee-Donau Chapter) et aussi les Kabulars, et des éléments du Haut-Rhin Chapter et du Franche-Comté pour ne pas les nommer. Ils sont venus de Suisse, d’Allemagne, de l’Alsace du Nord et Sud hein eh hopla pas mal même que nous étions 35 bikes enfin je crois j’ai compté plusieurs fois, mais à force de me gourer j’ai laissé tomber ach oui aussi 42 participants avec moi ! Je crois mais il faut demander à Cent Visages.

Capt’n HD – c’est donc plus de 40 personnes qui se retrouvent au rendez-vous à la borne zéro de la route 66 . . .

Tintin – Tu veux que je te raconte, allez c’est parti. Le samedi 24 Septembre à l’aube avec le soleil et la bonne humeur notre Run commence à 7H00, 8h30.
Première ligne du road book : se retrouver au point de départ commun. Deux formations Alsace-nord départ de mon Biker home vers Mulhouse et le groupe Alsace-sud qui vient de toutes les directions. On se groupir vers 9h00 à Ile Napoléon et puis sans perdre de temps Cent Visages tel un prédicateur forme les rames d’équipage et en même temps il donne ses directives bla bla bla on fait 3 groupes espacés de cent mètres avec chaque groupe un leader, et un tckik et tchack et c’est parti.

Capt’n HD – En direction de Thann, puis le col du Bussang . . .

Tintin – Bon tu suis toujours ! Big organisation, je mets en marche mon GPS, je prends une carte de la région, bon d’accord c’est celle de la Forêt-Noire mais on s’en fout c’est juste pour faire bien. A 9h00 et à 9h30 pétantes la chenille démarre. Les hordes partent, nous contournons Mulhouse et déjà nous sommes en direction de Thann et Cernay et les Rocheuses.
Tout ça va déjà trop vite, nous franchissons le Bussang, et au bout d’une heure de route premier arrêt heu oui envi de p. ma prostate commence à me faire des siennes.

Capt’n HD – C’est pour montrer aux Allemands que la Moselle, bien que coulant plus de 200 km dans leur pays, avait sa source dans les Vosges, que vous avez fais une pause devant cette source? Ensuite, c’est probablement la vue de l’eau fraiche sortant de la roche qui a fait son effet diurétique, le débit moyen de la Moselle a quelque peu augmenté ce matin.

Tintin – Où et bien la source de la Moselle, même que moi je croyais qu’elle venait de Germany. Eh ! Je déconne, enfin un peu !! Bon je vérifie quand même, hein, ok il y a un panneau, donc c’est pas une connerie, et là je remarque que d’autres sont comme moi, ok il y en avait qui savaient.
 

Capt’n HD – Ensuite vous êtes repartis, pour un arrêt à Saint-Maurice sur Moselle. Pourquoi ce lieu ?

Tintin – Yes ! C’est reparti, et re-arrêt. Là c’est pas ma prostate c’est eux hahha bon dur dur le Kabular Chapter virtuel c’est le seul Chapter où le président doit faire museau hahha normal je suis virtuel.
Voilà, alors, je disais photos devant le panneau du village de St Maurice sur Moselle avec quel numéro de nationale ? Hahha regarde l’image hahha.
Yes ! Le renseignement doit toujours être vérifié par trois sources, enfin la seule que nous avons vue c’est celle de la Moselle. Et puis c’est le seul endroit de toute la route où l’on peut s’arrêter avec les bikes sans troubler la sérénité de cette route mythique utilisée depuis le moyen-âge, mais là elle n’avait pas de numéro. Hein quoi ? Hopla la route.

Capt’n HD – D’accord, c’était pour immortaliser la N66. Et vous repartez direction Remiremont ?

Tintin – La chenille repart et nous y arrivons une demi heure après, bon un peu plus !!!!! Parce que dans l’état actuel nous perdons plus de temps à faire des images qu’à rouler hahha
Troisième ligne du road book : une demi-heure de pause, sans compter la demi-heure pour se garer. L’ambiance est toujours chaude on se bronze les joues sur la place centrale, et puis et puis coup de sifflet on repart, moi comme d’hab je pars mais pas dans le bon sens, bon mes potes ne mouftent pas, ils sont habitués.

 

Capt’n HD – Etant le seul à savoir où va, tu étais finalement le seul à savoir que tu t’es égaré.

Tintin – Ach ! J’ai encore trop causé. Et maintenant direction St Amé pour la grande bouffe.

Capt’n HD – Ici à St Amé il parait que tu as trouvé l’Angel Delgadillo de chez nous, la mémoire de la N66 ?

Tintin – Yes, yes, yes bien sûr, la mère Monique. Elle est pas barbier, mais cuisinière. Malgré ses 83 printemps elle semble toujours en avoir vingt et comme elle savait qu’on va viendre, elle lance les fourneaux pour nous faire sa spécialité « la Toufaille Vosgienne » au resto « les Hirondelles ».


Capt’n HD – Tu veux dire les Tofailles, cette recette vosgienne à base de pommes de terres, collet fumé et quelques autres ingrédients ?


Tintin – C’est ça, ça tient bien au corps. Et mon pote ! avec ça nous allons bien tenir dans les virages

Capt’n HD – Il parait que c’est à cause d’un régiment qui venait s’entrainer au tir sur les hauteurs de St. Amé et qui s’appelait « les Hirondelles de la Mort » que Monique a baptisé son restaurant « les Hirondelles »

Tintin – Yes, « les Hirondelles » tout court, sinon pas de clients hahha hahha. Elle m’a même sorti ses albums photos. Du parapente à 75 ans et de la moto un peu avant. D’ailleurs on a tous cadenassé les nôtres par prudence. Bon ! Cette grande bouffe dure deux heures moi j’ai envie de reprendre la route eux pas, le colonel me dit de rester patient ok ok dessert et on n’oublie pas ben photos hahha
 

Capt’n HD – Oui j’ai vu les photos. Ce n’est pas triste, sur cette butte rocheuse entre un coq en plâtre, un nain de jardin qui montre ses fesses, une vénus dénudée, une vierge dépitée devant tous ces bikers débridés.

Tintin – Bon ! On finit par quitter cet endroit historique et nous prenons la direction du Ventron, puis la route des crêtes, col de la Schlucht pause café

Capt’n HD – Et ensuite retour en Alsace en passant par la vallée de Munster pour rejoindre Colmar.

Tintin – Oui Colmar, parce que j’ai promis de montrer aux Suisses et aux Germains la statue de la liberté Alsacienne. Et puis nous aussi, ben nous avons en Alsace une liberty statue, yes, et même que monsieur Bartholdi est bien de mon coin et que cette statue est la vraie, l’autre c’est une copie

Capt’n HD – Faut pas exagérer quand même. Disons que ce sont toutes 2 des copies d’un premier petit modèle en plâtre.

Tintin – Oui à 18h00 nous arrivons à cet endroit magique, histoire de ranimer la torche de « La Liberté éclairant le monde », pour ceux qui sont encore dans l’obscurité, c’est notre bonne action du jour. On fout le brin pour se garer, et puis off course on perturbe la circulation, et enfin pause devant cette œuvre mondialement connue.
 

Capt’n HD – Pour la discrétion c’est raté. La statue est plantée au milieu d’un rond point sur la voie d’entrée la plus circulante de Colmar, et rien n’est prévu pour traverser. Ici il y plus de circulation qu’à Liberty Island, fort heureusement qu’il y avait les safety pour arrêter le flot des véhicules vous permettant d’accéder jusqu’aux pieds de la petite sœur de miss Liberty.

Tintin – Nous restons pas plus que de 15 mm car il faut essayer de rester discret. Hopla !

 

Capt’n HD – C’est la fin du run ?

Tintin – Pas encore. Et maintenant direction les berges du Rhin chez Jacky pour boire une binouze. Bon d’accord j’ai oublié de réserver, mais on y va quand même. Pas de place. Je cherche ailleurs et puis une partie se paume, ouais puis on se retrouve ailleurs, pour enfin pouvoir se re-groupir dans une pizzeria.
Cette journée se terminera tard dans la soirée et moi ben je promets de remettre ça au plus vite.


Capt’n HD – Merci . . . et hopla ! à l’année prochaine

un clic ici pour voir l'album 100 photos

Article Tintin, Jean Paul – Photos : Marie Louise, Serge

Les partenaires de Legend Motorbike