200325_Christine.jpg

2015 American Dream LE MANS LEGEND CHAPTER SOIRÉE DE FIN D'ANNÉE

by 

Photos

Bernard

Patrick


Nous espérions 130, 160, 180 réservations...

Nous nous sommes retrouvés 204 au Domaine de la Blanchardière pour une soirée où le rêve américain avait planté ses décors et donné le ton des années 50.

Dès l'intro, la « French Touch » a su marier les bulles et les pépites encore tièdes et craquantes: CHAMPAGNE & POPCORNS, un mariage raffiné, si l'on en croit les 250 gobelets XXL consommés !

Merci à toutes celles et à ceux, nombreux, qui ont été jusqu'au bout de leurs envies pour donner à cet événement un goût d'authenticité...

Le spectacle était dans la salle, entre les mauvais garçons et leurs pinups, toutes plus élégantes et sexy lors de leurs déambulations...

Je n'ose écrire sur les troubles rétiniens de certains qui découvraient les plaisirs du Rock and Roll !

LE MANS LEGEND CHAPTER cultive, entre ses membres, sur le terrain de l'amitié, pour partager les fruits de la passion: passion HD, passion USA, passion TWIN, et nos amis du NAC (New'Stalgia American Cars) ont apprécié. Quatre Harleys,

ça vaut bien un V8 ? Non !

Et dans l'assiette me direz-vous ? Simplement le reflet de standards américains revisités à la mode Frenchie.

Merci à Bruno et Sébastien du Domaine de la Blanchardière.

DEUX GROUPES DE MUSIQUE « EXCEPTIONNELS » en CONCERT

Super top, magique, sublissime. Ça c'est du lourd, ça envoie !

Où est-ce que vous avez été les chercher ?

Quatre heures de musique en « live » sur la scène, sur la piste, ici, là, ailleurs et partout... ça déchire !

En 1ère partie STEVEN Barrington FRANCIS — groupe sous la formation de REMY LINAIS (Le Mans) — avec au chant Steven Barrington Francis, à la guitare Olivier Salmon (guitariste de Starmania), à la basse Olivier Carole (bassiste de Florent Pagny et Ben L'Oncle Soul), à l'harmonica Christophe Dupeu (harmoniciste de Johnny Halliday), au piano Rémy Linais (pianiste de Matt Costa) et à la batterie Thomas Derouineau (batteur Rodha Scott)

Puis en 2nde partie, venus spécialement de Montpellier, GUNSHOT

200325_Christine.jpg

2015 Street Party Harley-Davidson Mons

by 

Photos

Jean-Paul

Jean-Paul

Ce vendredi Alexandre et Nicolas les dealers de la concession de Mons en Belgique nous avaient invités pour leur Street Party afin de présenter leur modèle modifié.

Dans le cadre du nouveau modèle, le constructeur américain lança l’idée d’un concours au Benelux baptisé « The Battle of the Kings », permettant à chaque concession de customiser une Street 750 avec la contrainte de budget ne pas dépasser les 4.000 euros.

Angelo Doré, architecte passionné de 2 roues, dessina le projet.


Look rétro dépouillé dans le pur style des années 70, ligne rabaissée, moteur découvert, bracelet sur les canons de fourche et commandes reculées, rebaptisée pour l’occasion 750 STs de sport.

Le résultat ne laissera personne indifférent, preuve qu’avec un petit budget il y a moyen de faire de belles choses.

A l’heure d’écrire ces quelques lignes la moto était en tête des sondages avec les votes via l’application sur Facebook, le gagnant de cette compétition ira défendre son projet lors de la compétition finale en juin à Biarritz.
La soirée fut animée par un DJ qui mit l’ambiance tout au long de l’événement, un excellent plat de pâtes était servi aux convives et l’occasion fut belle de retrouver nos amis du Chapter de Mons, du Brussel’s et d’autres clubs indépendants.

Nous remercions Alexandre et Nicolas de nous avoir fait partager leur passion pour la marque, en attendant de les revoir lors de l’organisation du H.O.G Benelux Rallye et du 1st Mons Harley Days qui aura lieu du 12 au 14 juin 2015.

200325_Christine.jpg

2015 / 47ème tour cycliste du Haut Var

by 

Photos

Laurent

Laurent

Samedi 21 et dimanche 22 Février, avait lieu le 47e tour cycliste du Haut Var.

Pour la 4ème année consécutive, les organisateurs incluent la sécurité du Chapter dans leur dispositif d'accompagnement et de sécurisation de cette course cycliste.
Course sous le calendrier de l'UCI ( union cycliste internationale )

13 safety du Chapter Esterel Côte d'Azur renforceront les 24 gendarmes commandés cette année par le Capitaine Sébastien Gibier, commandant de l'EDSR (escadron départemental de la sécurité routière) du groupement du Var.



Cette course se déroule en deux étapes.
Samedi 21, une étape de 165 Kms entre Le Cannet des Maures et Seillans.

Dimanche 22 février l'étape sera de 197 kms et tournera autour de Draguignan, en traversant les villages environnants. (Flayosc, Salernes, Villecroze, Toutour, Ampus, Chateaudouble, Figanières ).

Pour compliquer l'affaire, et pour nous rappeler à son bon souvenir, cette année une météo épouvantable, voire apocalyptique nous a accompagnés samedi.

Une pluie forte, glaciale et persistante nous a transpercés toute la journée....
Et le froid nous a cueillis à l'arrivée à Seillans.

Dur dur la vie de motard !! mais le Biker est un terrible et nous relierons l'arrivée en claquant des dents, mais en finissant notre mission !!

Dimanche fut beaucoup plus agréable car les 197 kms furent accomplis sous un soleil radieux.

La vitesse fut le thème de la journée.

Tout le monde a roulé vite, très vite, les cyclistes, les gendarmes et.... nous également, sous les encouragements de nos amis les gendarmes, un comble non ??


Pour la petite histoire, c'est le Luxembourgeois Ben Gastauer de l'équipe AG2R qui remporte la 1ère étape à Seillans.

Le Slovène Luka Mezgec de l'équipe Giant-Alpecin, remporte quant à lui la 2ème étape à Draguignan et le classement général de cette épreuve.

A l'issue de ces deux journées particulièrement intenses, je félicite et remercie les safety du Chapter qui sous la direction impériale de Stéphane ont su montrer leur savoir faire aux organisateurs et aux gendarmes.

Je remercie également le Capitaine Sébastien Gibier, commandant de l'EDSR, pour sa gentillesse et ses encouragements.

Rendez vous est pris pour Grimaud !!

Je ne peux pas terminer sans remercier et féliciter chaleureusement Stéphane mon assistant pour son "Spirit of the Road" remarqué de tous !

Un peu de repos, et place aux sorties du Chapter......

La sécurité de l'Esterel Côte d'Azur Chapter est très, mais alors très-très en forme.....

200325_Christine.jpg

2015 FLORIDA DAYTONA BEACH 74th BIKE WEEK

by 

Photos

J-R

Marie et Martine

Daytona Beach, c'est avant tout une plage, une plage fabuleuse à l'échelle Américaine, une plage sur laquelle les voitures circulent librement.

Daytona Beach, c'est aussi le Speedway, célèbre circuit de courses automobiles et motos.

Daytona Beach, c'est à un jet de pierre de Cap Canaveral, à un pas de Saint John Rivers et sa population d'alligators et autres sympathiques bestioles.

Daytona Beach, c'est le paradis des Bikers avec sa formidable Bike Week, Main Street, ses Bikes Shows et les filles.. des filles décorées par l'Oncle Sam !




Si vous n'êtes jamais venus, venez ! Comme nous, venez avec West Forever, comme cela vous ne manquerez de rien, vous serez logés à proximité de la fête et vous serez guidés vers le meilleur.

Cela n'a pas de prix !

En effet, sur place il y a de quoi en perdre son français (le latin c'est pour les vieux),

Ici tout est différent, surdimensionné, extravagant, formidable, pour ne rien manquer il faut être mieux que guidé, il faut être conseillé.

West Forever est le professionnel de Daytona.
Ici c'est le printemps indien.. nous sommes en territoire Séminole, la température se promène vers les 28°, un petit air frais vous maintient agréablement éveillé.

Il n'y a pas que l'air qui vous maintient éveillé, entre les gazouillis rauques des V8, les chants des twins.. je devrais dire des rafales à foutre des complexes aux meilleures "Kalach.".

Vous restez éveillés les yeux grands ouverts devant le spectacle d'un quotidien extraordinaire, superlatif et déroutant, tout est trop, tout est invraisemblable.

Daytona c'est unique, et les plus blasés en restent cois.


Des Français, il y en avait partout, ils étaient sur tous les coups.

Au Speedway, les Alsaciens entouraient Nancy et Willy-G Davidson.

Les Normands visitaient tout.. si.. tout. Les Niçois hésitaient entre l'Iron et Main Street pendant que Caroline testait les 450cv d'un Boss Hoss. Les Bordelais profitaient de la plus grande concession H-D du monde. Les Saint-Marcelois s'essayaient en Camaro.

Marie tentait de ne rien louper et moi, entre deux coups de soleil, je ramais pour suivre le rythme de cette jeunette.. dur-dur.


Le village Harley accueillait un virtuose du slalom en Touring.

Tel que vous le voyez, photo de droite, pour tourner il s'appuie tout simplement sur le marche pieds et lorsque que le pare jambe frotte, il tourne en rond.. fastoche..

Bon essayez pas, c'est un coup à refaire de la peinture.

Un peu plus loin, Marie réjouie, a bien failli partir avec un véhicule extraterrestre fabriqué par Polaris.

Pour la faire redescendre sur terre, les boys de Victory ont tenté de l'impressionner en fonçant droit vers son objectif.. même pas peur, elle est en inox j'vous dis !




Les Bikes Shows, Mon pote, "Papa Rat"s'était installé sur Océan Beach derrière la nouvelle concession Polaris, qui est l'ancien musée Bruce Rosmeyer ???

Sur le parking, que des merveilles, ce qui était le cas pour tous les Bikes Shows.

Parce que je ne peux l'ignorer dans cet article, cette année l'ambiance générale était Polaris.

L'industriel a déployé une présence médiatique absolument incroyable pour promotionner ses marques, Victory et Indian.

Même les plus distraits ne pouvaient les ignorer.


Pour conclure, La Bike Week de Daytona reste l'événement incontournable du monde des Bikers.

Inimitable et inénarrable, je vous invite à dévorer l'album de 780 photos préparé par Marie avec la complicité de Martine.

Les images en disent toujours plus long que les mots.

Après un tel afflux de sensations, le plus dur est de rentrer, et lorsque que vous arrivez sous la pluie et que vous passez à la pompe à essence, vous êtes instantanément sevrés !

Vivement Grimaud pour que le rêve continue.

200325_Christine.jpg

2015 Assemblée Générale Languedoc Chapter

by 

Photos

Christophe

Christophe


7 février 2015, rendez- vous très important au Languedoc Chapter France, notre réunion annuelle.

Préparation de la salle dès le matin 10h pour recevoir nos convives le soir .

Environ 200 bikers ont répondu présents, 19h arrivée des premiers, tout le monde prend place.

Le diaporama retrace les photos de toutes les balades de l’année.

Gilbert, Directeur du Languedoc Chapter France prend la parole et c’est parti pour une heure de causette.

- Présentation du bureau
- Bon fonctionnement du H.O.G. et du Chapter
- Programme des balades pour l’année 2015

Bon, tout le monde s’impatiente, c’est l’heure de l’apéro, mais avant ,un show de gospel organisé par les membres du bureau.

Le repas se termine.

Champagne pour les convives et une rose offerte à toutes les femmes.

Maintenant il s’agit de digérer, et pour enflammer le dance flore.

Notre DJ Gilou sait mettre l’ambiance.

Encore une belle soirée réussie, Merci à toute l’équipe et rendez-vous l’année prochaine.

200325_Christine.jpg

PARIS WEST CHAPTER première sortie 2015

by 

Photos

Christèle

Julien

Point route: 1ère sortie de l’année (février la neige a eu raison de nous): 41 participants (sur 77 inscrits au PWC époustouflant - 31 motos – 300 km prévus, 350 km parcourus et une gestion d’essence à la goutte (de suée pour certains)

Point accueil: 31 motos rutilantes: toute la semaine le soleil avait fait briller les chromes. 4 nouveaux: bienvenue à Alexis, Christophe, Eric et Michel.

Point réveil: rendez-vous 7 heures, alors là il va falloir qu’on en parle (on me dit : une autre fois ?) bon, donc réveil pour la majorité à 5h30-6h et brillants comme nos Harleys, nous étions tous à l’heure et au rendez vous.


Point météo: après la semaine printanière Météo France nous annonçait un dimanche sous la pluie… nous avons donc tous regardé, encore regardé, puis re regardé, toutes les chaines météo étaient unanimes: de la pluie.

Que nenni pas une goutte et je vous l’assure un peu de soleil (bon c’est vrai on a eu ‘un peu’ froid).

Point parcours: très jolie boucle pour nous rendre au Château de Chamerolles, peut-être trop de boucles ? non c’était pour voir si on suivait et oui on l’a suivi notre road captain, Eric, deux demi-tours bravo mais des boucles à n’en plus finir (on n’est pas déjà passé par là ? non….bon je me tais.)


Point activités: petit déjeuner à la base de loisirs d’Etampes ( et non au Poney Club- voir plus haut demi-tour) copieux et sympathique.

Puis visite libre, c’est pas mal non plus, alors par contre ne me demandez pas de raconter l’histoire du château: aucune idée !

Par contre, la dégustation de chocolat un vrai supplice-plaisir, puis le voyage des parfums et pour finir un peu de rhum pour faire la route (rien à voir mais c’est vrai) parfait et aussi un peu d’ambiance de carnaval avec des costumes sublimes.



Ensuite un repas dans un restaurant où l’accueil et le menu furent appréciés après les kilomètres en boucle (j’aurai du manger plus de chocolat…) le dessert a fini pour quelques uns d’une drôle de façon (voir photo)…

Point mécanique: à l’issue du repas, notre road captain victime de son succès démarre sa Harley et la fait rugir en accélérant,et là, pouf plus rien, plus de son, plus d’image…

Tous nos bikers se sentant l’âme d’un mécano se sont précipités pour aider à l’analyse, le diagnostic et après une bonne demi-heure ...(hi.hi) ouf elle redémarre….
Point horaire: bon c’est vrai, on ne change d’heure que dans une quinzaine, mais pour le coup pour un retour estimé à 16h40 (oui oui au PWC nous sommes dans la précision).......

Nous nous sommes séparés vers 18h, mais je vous assure que nous avons tous passé une belle journée, grâce à vous tous.

Point agenda : BBQ le 28 mars et prochaine sortie le 19 avril (allez, revenez on compte sur vous…)

200325_Christine.jpg

2015/ 21ème cours de mécanique Rhein-Neckar H.O.G. Chapter

by 

Photos

Tintin

Tintin


Depuis maintenant quelques années, je vole chaque année à Ludwigshafen, alors je dis je vole yes pour moi c’est une ouverture de saison

Bon Hopla donc dans ma tête je ne suis imaginé I go on the road , mais pas de bol , pour une fois , la neige était au rendez vous ! Donc pas Harley , bon si uniquement dans le tête ! Quoi oui dans le tête et si ça me plait de dire dans le tête plutôt que dans la tête hein !

Donc je disais samedi matin, de bonne heure départ du Biker home avec le Patrick et dans la foulée sans prendre de café direction Simonzwald dans la Black Forest où nous attend le Bernhard un Kabular’s des Elztal-biker

On change d’engin, le Bernhard est pilote de bous nous rechangeons de monture pour une collective ya ein WW Bous et direction Ludwishafen par le Aoutobahn heu là en phonétique.

Deux heures plus tard nous voilà au point de destination 220 km au passage nous passons à côté du circuit de Hokenheim.

Bon pas de schéma tous le monde connait, quoique ?

12 h00 Et puis et puis ben accueil par le patron de la concession Thomas qui comme d’hab est toujours content de voir des Alsaciens et un black forest man,
Hein ? Quoi ? Deux heures d’avance, et j’ai droit à deux premiers râlages entre autres oublié de m’arrêter pour manger. Yo pas de mollesse ce n’est pas la pampa et nous trouvons facilement de quoi boucher l’estomac qui crie famine dans un tiens... je me rappelle plus, ah oui un Mac Do mais qui fait que du poulet.

Hein le deuxième râlage était quoi, Heu me rappelle plus, mais je crois que c’était solidarité avec le premier, ouais un truc comme ça.

13h30 retour à la concession, où nous attend Joseph le boss du Rhein Neckar Chapter avec son staff et aussi Une qui est déjà aux manettes grill.

Et en guise de dessert que j’ai oublié de prendre au poulet house j'ai droit a un colossale steack mit brot eh hopla, kein alcool, nein on conduit qu’ ils disent

14h00 Maintenant les choses sérieuses commencent, le Josef Director nous rassemble à côté du barcbecul non barbecue bon ben vous prenez celui que vous voulez !

Son discours ben commence par "merci d’être venus aussi nombreux".

Et puis il remercie le Thomas boss de la concession, de l’organisation du 21 ème cours de mécanique, ainsi que Pascal le chef d’atelier et Pétra la responsable vente, (ils font ça bénévolement) pour le Chapter

Ben ensuite nous passons à la phase active, le Thomas nous explique les sujets à traiter, à savoir:
Démontage de batterie sur différents modèles, Tourings, Softail, sporti.
Tension de la courroie roue arrière, désactivation des alarmes et position de transport de différents modèles.

Et puis, oui, non, un scoop, ben je demande au Thomas s’il peut faire un atelier jetage de Harley oui spécialement pour le Patrick qui ne connait pas ? Heu approuvé

14 H30 Action mise en train, le Thomas nous scinde en trois groupe hahha , bon premier groupe avec Petra , deuxième avec Pascal ein Fränzouse si vous vous rappelez et puis ben le boss à l’extérieur.

Bon ben c’est plus ce que c’était ! Devinez quel était le groupe le plus important et le moins important, bon le moins important à l’extérieur, bon je conçois, dehors il neige, oui mais il y avait aussi des saucisses chaudes, kein Glühwein dommage heu vin chaud.

Allez c’est parti, eh comme dirait Confusius une image vaut dix mille mots, ben alors je vous convie à regarder les images.

Hein quoi encore quoi Confusius tu connais ? eh oui c’est un latin qui a inventé la confiture je crois, oui , non?
Non ah bon ? D’ailleurs je n’en fous hahha pas possible toujours quelqu’un qui me pose une question libidineuse.

Quoi encore pourquoi que l’on me voit pas à l’atelier jeter de Harley, ben, ben vous voulez que je le dise, oui, non oui ben à l’effort il y a quelque qui est parti dans le bénard hahha,
Photo 15, 16, 17

16h30 cours terminé tous le monde a tourné yo retour au calme heu, binouze pour la route.

Bon voilà, voilà, mais le plus important quand même était de voir les potes germains et bien sûr de parler de run de cette année 2015

17h00 c’est reparti pour 2h30 sous la neige, direction la vallée du Rhien de Haute Alsace.

On promet de remettre ça l’année prochain sans oublier de se croiser cette année quelque part, où ? Sais pas mais quelque part.

Hopla je ne vous ai pas trop saoulés ? Ben alors à Zurich fin février.

Au mmmmm un moteur flottant et un moteur à hydrogène.

200325_Christine.jpg

by 

Photos

EN LIRE PLUS

200325_Christine.jpg

2015 SWISS MOTO

by 

Photos

Tintin

Tintin

Alors Hopla, vendredi 19 direction Zurich Salon de la Moto. Je dois dire que c'est la première fois que je vais à un salon de cette dimension.

Cette année 2015, SWISS-MOTO bat tout les records précédents d’après l’info que j'ai reçue.

213 exposants présentent aux visiteurs des nouvelles motos, scooters et quads, sans oublier les panoplies habituelles d'accessoires et de vêtements qui étaient sur les stands.

Il y a même les fameuses sculptures mécaniques que l'on trouve dans toutes les concentres importantes.


Un Scoop, la moto la plus rapide du monde, présentée pour la première fois en Europe dans le cadre de SWISS-MOTO fait partie des temps forts.

66 000 visiteurs pendant quatre jours dans les halles de SWISS-MOTO, à Zurich-Oerlikon.

Cette année, des motos polyvalentes non carénées de toutes cylindrées, de style attractif et adaptables.

Une surprise sous la forme d'une nouvelle classe débutants, peu coûteuse de 300 à 400 cm3 de cylindrée et en plus un Français est là-dessous j’en reparle plus tard .
Pour la saison 2015, la tenue personnalisée, le LifeStyle et le look rétro est recommandé, yes moi ça me botte.

Et du rétro aussi je vais en reparler, grâce à un deuxième français plus connu au Royaume Uni qu’en France.

Sans oublier d’autres brélons qui m’ont fait rêver, des Norton,Triton, BSA, Vélocette, bien sûr des 4 pattes, des deux temps d’enfer du tonnerre de Dieu and so one.

Alors je disais au début, je m’y suis rendu à cette expo avec Alain Kabular's qui est également member du Haut-Rhin Chapter, un habitué de ce salon. Nous rentrons vers 10 heures et ressortons vers 17 heures, que du bonheur je vous dis !


A peine à l’intérieur, j ai été frappé par un retour en arrière, je suis tombé sur un stand de tasses à café.

Où alors mob, où bien chiot, où bien meule tout ça quoi.

Ben c’est comme ça que l’on appelait ces engins, il y a 50 ans, mais là, tu connais aussi.

Ben des 50cm3 de compétition avec des looks d’enfer et un petit jeune tout fana avec les yeux qui brillaient quand il nous a présenté ces mini monstres.

Alain Kabular's: En Schwitzerdütsch (language suisse allemand), une tasse se dit mofa.
Ces petits jeunes doués aussi bien pour la mécanique que le pilotage se retrouvent pour arsouiller, dans le cadre de la mofa-cup 2015 comprenant 7 épreuves, entre le 28 mars et la finale du 10 octobre.

Plutôt que d’attaquer par un gros Brélon et emmerder tout le monde sur la route en roulant à 55 km/h bon passons, là c’est un concepteur Français la marque c’est Mash Dream Machine.

D’après ce que l’on m’a expliqué, ce monsieur est devant son ordi, et de chez lui fait toute la conception de ces bikes, il travaille Chine France ouais, bon enfin oui.




Ces modèles sont composés de Cafe Racer ou de Truxton qu’un débutant dans le domaine pourrait confondre avec des ®

Alain Kabular's : Mash est également distribué en France (www.mash-motors.fr)

Puis ben Hopla je change d’azimut et me dirige vers le stand de ma marque préférée.

Toute la panoplie de nouveaux brélons était là, mais lorsque j ai demandé des données un peu techniques, une grande dame brune sulfureuse m' a dit «donnez moi votre adresse et nous vous enverrons nos catalogues» heu hopla, bon, déçu je n‘ai pas insisté.
Allez je continue, par ben une nouvelle légende qui tel un phénix ressurgit des ses cendres.

Yes les fameuses Indian, et là aussi une dame, mais pas une comme l’autre, une pro qui était en mesure de répondre à tous les détails techniques, moteur, système de freinage, électronique yes, pas de grands ongles et pas de jean’s déchirés avec de faux.. eh oui de faux.. ?

Elle ajoute également qu’ils ont vendu, plus de 200 Indian en un an, elle a également ajouté qu’il n’était en concurrence avec personne et qu’ il y avait de la place pour tout le monde.


Alain Kabular's: au bout de 30 minutes, ça m’a fendu le cœur d’arracher notre reporter à cette charmante dame…

Ca lui a un peu fendu le cœur également… pas à la dame... au reporter… quoique...

Hopla, on continue dans les légendes, j’attaque maintenant les stands BM double you bon BMW, sobres, pas de madame, sérieux, j’ai plus l’impression de rentrer dans une chapelle.

Là aussi je vois que les têtes de culasse sont à refroidissement liquide, mais ce n’est pas une nouveauté.
Mais une chose m'intrigue, j’essaie de trouver un modèle où j'ai bien les pieds, deux pieds posés par terre ? ouais bon, pas demain la veille ?

Mais te fais pas de bille, je reste HARLEY hahha

Bon en face de notre chapelle se trouve celui de MV et Ducati, Guzzi, c’est déjà plus coloré et les Hôtesses aussi et bien sûr avec tout le style d’Aldo Maccione et là, mama mia........!!!!

J’ai perdu de vue mon assistant qui lui est déjà sur les japonaises. Là aussi des belles hôtesses, et plus à la hauteur de mes yeux.




Mais pas pour moi Heu heu attend et mon assistant me dit de pas trop baratiner si nous voulons tout voir, bien bien et puis Hop nous montons un étage et là !cocorico, une Egli Vincent.

Ca vous dit quelque chose? c'est ma jeunesse et mes rêves qui reviennent au galop.

Motos d'exception sans hommes d'exception. Patrick Godet - le constructeur / restaurateur de la Vincent Egli 1330 Godet.

Patrick Godet s'est passionné très tôt pour les Vincent, oui il les reconstruit et grand dommage pour moi, je n’ai pas pu le croiser.
Alain Kabular's: Egli importe également une vingtaine de Royal Enfield par an depuis 25 ans et est maintenant concessionnaire de la marque.

Tous les ans, les amateurs se retrouvent au ‘Egli-Treffen’
Eh là je continue dans mes rêves de jeunesse, les oui Triton , Norton , Velocette , Royal-Enfield, et autres , même un Oural avec Side, les Triumph pour le stand et la photo


Et pas fini, je continue avec la tête dans les rêves pour atterrir chez Boss Hoss.




Yo et là la première des choses que je vois est bien là,
la moto la plus rapide du monde pour la première fois en Europe.

Le bolide futuriste est présenté en exclusivité et pour la première fois en Europe. «Formula Top 1» est le nom du Streamliner américain, détenteur du record mondial.

La conception rappelle fortement une fusée et laisse déjà présager la vitesse de cet engin.

Avec une puissance maximale de 1 000 cv, cette moto détient le record mondial actuel de vitesse de 605,7km/h.
Et puis les motos électriques, les Zero et Harley, bon là-dessus je laisse ça au Greenpeace ou à Ségolène, moi je terminerai ma vie avec des machines qui vibrent et polluent, yes....

Alain Kabular's: On imagine le futur, avant de partir faire une virée, tu télécharges ton itinéraire que tu envoies au GPS de la machine (bon ça c’est le présent).

Ensuite tu sélectionnes le bruit de moteur que tu veux…

Comme une appli.. hop 4,50€ le bruit, valable 3 jours, ou alors un abonnement mensuel à 18,99€ téléchargements illimités.


Et puis enfin, apparitions de choppers de toutes sortes.

Avec des transformateurs connus sur toute la planète, bon du rêve, des œuvres artistiques.

Attendez! pas fini!!

Je viens de découvrir une moto avec des ailes et un train d’atterrissage.

Hein non? ce n’est pas ça? bon.

Mais si ça vous intéresse, je vous explique hahha.

200325_Christine.jpg

2015 West Forever inaugure ses nouveaux locaux

by 

Photos

Marie

Marie

A peine revenus de Daytona où nous étions avec notre partenaire WEST FOREVER, samedi 21 direction Strasbourg pour retrouver l’équipe au complet pour un évènement d’importance, la pendaison de crémaillère des nouveaux locaux.

Nouvelle adresse toute proche du centre ville, rue du Bassin d’Austerlitz, dans un quartier en pleine expansion qui est en train de devenir un must.

En présence de Fabien le boss, de Christophe , Lionel, Loyse, Emilie, Laetitia, Camille.

Seule Sophie manquait à l’appel mais pour une excellente raison, elle avait donné naissance à sa seconde petite fille la veille, toutes nos félicitations !!!

Les 20 guides étaient présents, et bien évidemment Dominique, l’ancien patron de l’entreprise.

Ce fut une très belle soirée festive, à laquelle avaient répondu présents environ 150 invités.

Soirée animée par un super groupe « les Désinvoltes », qui n’ont de désinvoltes que le nom, je vous le garantie, ils ont mis le feu !!!!

Un très grand merci à tous. Je laisse maintenant la plume à Fabien.
" Déménager son entreprise, tout comme déménager son habitation, est un acte lourd de sens.

Tout d’abord cela nécessite de quitter un lieu où nous avons écrit une page de notre vie, avec ses succès, ses déboires, ses anecdotes, ses rencontres.

Déménager, c’est aussi modifier un équilibre établi, remettre en question certains acquis, changer certaines habitudes.

Mais c’est surtout se projeter vers l’avant, vers de nouveaux projets, de nouvelles ambitions, de nouveaux défis.

Il s’agit donc bien d’un cap délicat que j’avais à cœur de partager avec celles et ceux qui nous feraient le plaisir de leur présence.

Alors, que les nancéens, rhodaniens, alsaciens, parisiens, suisses, etc. qui sont venus nombreux soient ici encore remerciés de leur chaleureuse présence, je crois que grâce à eux, la fête aura été à la hauteur !

Bien amicalement

Fabien"

200325_Christine.jpg

2015 / 36 ème Salon de la Moto de Pecquencourt

by 

Photos

Annick

Jean-Paul et Jean-Marie


Organisé par des motards, pour les motards, cette édition s'avérait pleine de surprises et de shows en tout genre pour tous, les petits avec "Dessine moi une moto", initiation au quad et pour les grands du saut à l'élastique, du bike show, des exposants, du stunt, du FMX et des concerts.

Le Radical Custom Show, organisé par Nicolas CHAUVIN, mettait en valeur des motos venant de toute l'Europe, quelques belles réalisations avec des budgets raisonnables.

On pouvait aussi voir les mamies (motos anciennes) dont le thème était " toutes les Indian", ainsi qu'une expo de motos de course de légende de l'usine Honda.

Pour le stunt JOONA VATANEN le Finlandais nous a fait un show complètement fou en compagnie du "Duke" et des Guyguy stunt , de véritables équilibristes sur 2 roues.

Sur l'autre piste SARAH LEZITO, de Reims, nous a prouvé que les femmes sont aussi capable d'être au niveau des hommes.

ÉRIC MIAZGA et son side-car basket fit le bonheur du public en associant des volontaires à son show.

Le FMX présentait TOM PAGES, une légende, et actuellement le meilleur au monde ainsi que ROBBIE MADISON l'Australien venu pour l'occasion.

Nous avons pu admirer les voltigeurs dont le Japonais Taka HIGASHINO , l’Espagnol Dany TORRES, le frère de Tom, Charles PAGES, l’Américain Maikel MELERO et un autre Français Jey ROUANET.

La concession de Lille Europe / Valenciennes avait un magnifique stand avec toute la gamme disponible, notre ami Marco assurait en accueillant les nombreux visiteurs, ce fut aussi l'endroit de ralliement des Chapters présents pour les photos de groupes.

C'est avec le groupe SCOTLAND, un super tribute de AC/DC que s'est clôturée la journée du samedi avec un public toujours fidèle à l'évènement.

200325_Christine.jpg

2015 TOULOUSE CHAPTER STAGE SECURITE

by 

Photos

Maria

Angel


Dimanche 29 mars, on passe à l’heure d’été mais il fait un printemps de canard, pour le stage sécurité organisé par Jean Claude Palous.

Encadrés par quatre professionnels de la sécurité routière du team 2R que nous connaissons bien maintenant, 19 stagiaires du Toulouse Chapter sont prêts dès 08 h30 ce matin.

Comme pour les deux précédentes sessions, briefing avec un café chaud et une chocolatine, on est du sud ouest.

Puis vient l’épreuve de maniabilité et maîtrise des motos, la route bien mouillée et glissante en début de matinée s’assèche dans le courant de la journée.

Attention aux zones piégeuses, c’est un temps idéal pour un stage de pilotage …!

Au début, la prudence est de mise. Puis avec les conseils, très souvent en privé, et la pratique, les progrès sont si impressionnants qu’on se sent … comme un poisson dans l’eau !!!

Quelques kilomètres de routes et petites routes plus tard, sous l’oeil bienveillant de nos gendarmes, nous arrivons au restaurant.

C’est l’heure du déjeuner et du débriefing.
Aux murs, figurent les schémas des techniques pour aborder les courbes (!) … non, je veux dire nos virolos pyrénéens … !!!

Après un repas à la hauteur du stage et de notre belle région, il est temps de mettre en pratique les conseils reçus.

Vient le moment de se quitter: Dernières recommandations personnelles, rappels des acquis, on échange sur nos ressentis, on se donne rendez vous pour le stage de perfectionnement …

Et oui ! Même les plus expérimentés découvrent encore des opportunités d’amélioration.

Merci Jean Claude, GO de ces sessions, Responsable Sécurité du Toulouse Chapter qui porte un soin très particulier à la sécurité de ses membres !

Bravo à Florence, Michèle, Véronique, Nathalie, Anne Marie, Marie Caroline, Patrick M., Patrick G., Marc, Didier, Olivier, Eric, Patrice, Dominique, Jose Luis, Vincent, Richard, Paul et Serge !

article photos